La harpe indienne

Cette harpe a été introduite en Amérique du Sud, par les missionnaires jésuites espagnols et irlandais, comme moyen d'accompagnement des chants populaires admis dans les églises. Elle est devenue l'instrument national du Paraguay.

Sa caisse, assez volumineuse, est soutenue par deux béquilles. L'instrumentiste peut ainsi pincer les cordes presque à l'horizontale. Elle comporte 36 cordes en nylon, plus rapprochées que la harpe classique.

La harpe indienne, comme la harpe celtique, est un instrument diatonique, c'est à dire qu'elle ne peut reproduire que les notes d'une gamme donnée, sans pouvoir les altérer. Pour changer de ton, l'exécutant doit donc changer la tension de ses cordes avec une clé d'accord. Son registre porte sur 5 octaves.

Le cuatro

Le cuatro (qui signifie quatre) du Venezuela est un petit instrument de musique à quatre cordes utilisé dans les Caraïbes et en Amérique latine, similaire à l'ukulélé, qui permet de donner beaucoup de rythmique.

La décroissance sonore logique des cordes du grave vers l'aiguë n'est pas respectée sur le cuatro et on trouve des cordes plus graves là où on devrait trouver des médiums.

Le cuatro est un instrument clé de la tradition folklorique du Venezuela et des Llanos de Colombie. Il accompagne souvent la harpe avec des maracas dans le style llanero. Ses racines remontent aux instruments médiévaux espagnols, et les rythmes s'apparentent à la guitare flamenco.

Instruments Duo Pamcos
 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 
30